Vaccination

La vaccination est un acte médical simple et citoyen. Pour soi ou pour les autres, se faire vacciner permet d’éviter les épidémies et éradiquer les maladies. D’après l’organisation mondiale de la santé (OMS), on estime à 3 000 000 le nombre de décès évités chaque année grâce aux vaccins.

Principe de la vaccination

La vaccination est un acte médical qui consiste à protéger le corps humain de maladies déterminées. Pour cela, une bactérie ou un virus, démunie de son activité pathogène, est introduit dans le corps souvent par injection. Le corps humain réagit par la production d’anticorps pour éliminer l’élément étranger. Nos défenses gardent alors en mémoire ce virus ou cette bactérie et sera capable de produire rapidement sa protection face à tout futur contact. Cette « immunisation » (création des défenses spécifiques) a parfois besoin d’être réactivé, ce sont les rappels de vaccins.

Bénéfice de la vaccination

Le premier bénéfice est personnel. La vaccination vous protège contre les maladies. Mais elle protège également votre entourage direct et plus généralement des villes voir des pays entiers. Si vous êtes immunisé contre un virus par exemple, vous ne serez plus vecteur de celui-ci et vous contribuez ainsi à stopper l’épidémie. C’est par la vaccination que la variole n’existe plus depuis 1977 et qu’aucun cas de poliomyélite n’a été rapporté depuis 1997 !

Les vaccins à faire

La politique vaccinale est révisée chaque année par le ministère chargée de la santé, en coordination avec l’OMS. Un calendrier vaccinal est mis à jour chaque année. Certaines vaccinations ont disparu grâce à la très bonne couverture. C’est le cas de la variole (1984) et le BCG (2007). La protection contre le tétanos, la poliomyélite et la diphtérie sont obligatoire. Les autres sont recommandés : coqueluche, Rougeole, Oreillons, Rubéole, Haemophilus influenzae II, Hépatite B, Pneumocoque, Méningocoque, mais aussi pour certaines personnes, la typhoïde, la grippe, le zona et le papillomavirus humain (HPV).

Effets indésirables et contre-indications des vaccins

Le vaccin est un médicament. Et comme tout médicament, même s’ils sont très bien tolérés, ils peuvent entrainer des effets indésirables. On peut citer notamment une rougeur à l’injection et une augmentation raisonnable de la température corporelle. Les vaccins ne peuvent pas donner la maladie pour laquelle on se vaccine.

Malheureusement, tout le monde ne peut pas être vacciner comme certains malades aux défenses immunitaires très affaiblies (SIDA par exemple), les femmes enceintes, les nourrissons prématurés, les patients avec une forte infection et quelques personnes âgées dans certains cas. C’est aussi pour eux qu’il faut se faire vacciner.

Adjuvants des vaccins

Les adjuvants sont des substances utilisées dans la fabrication des vaccins. Ils permettent de potentialiser la réponse immunitaire et donc l’efficacité du vaccin. Certains de ces adjuvants contiennent de l’aluminium. L’aluminium est utilisé dans la plupart des vaccins dans tous les pays du monde depuis près de 90 ans. Des traces d’aluminium peuvent rester autour du point d’injection pendant plusieurs années mais il n’a jamais été démontré que l’aluminium était associé à des maladies musculaires ou des maladies générales particulières. Aucune donnée ne permet de remettre en cause la sécurité des vaccins contenant de l’aluminium.

Conséquence de la non-vaccination

Attraper la maladie est un risque certains, mais 26 personnes en France sont décédées du tétanos entre 2005 et 2014 ; 24 000 cas de rougeole ont été déclarés entre 2008 et 2015 entraînant 1 500 pneumopathies graves et 31 encéphalites. Moins de 50% des personnes à risque se sont vaccinées contre la grippe durant l’hiver 2015-2016, alors qu’elle entraîne plusieurs milliers de morts !

Qualité et sécurité des vaccins

Les vaccins sont des médicaments et comme tous les médicaments en France, ils font l’objet d’une surveillance à tous les niveaux. Ils n’obtiennent leur autorisation de mise sur le marché (AMM) que s’ils ont fait l’objet d’études bien poussées valables et qu’ils ont montré une certaine efficacité. Les vaccins autorisés sont rigoureusement surveillés au niveau international pour remonter tout nouvel effet indésirable. Les industries fabriquant les vaccins sont supervisées par des pharmaciens assurant la qualité des produits à des niveaux de très haute qualité. Elles sont d’ailleurs régulièrement inspectées par l’ANSM.

 

Pour en savoir plus http://www.vaccination-info-service.fr

Une vidéo explicative pour comprendre la vaccination :

http://www.vaccination-info-service.fr/comprendre-la-vaccination

Dr Xavier MOSNIER-THOUMAS